logo
Viaduc de Saint-Georges le Gaultier
Le viaduc de saut à l'élastique le plus proche de Paris.
06.73.99.13.36
[email protected]

Retrouvez nous

Viaduc Saint Georges le Gaultier

Saut à l’élastique du Viaduc de Saint-Georges le Gaultier

Viaduc Saint George le Gaultier

Les chemins de fer souhaitant mettre en place une ligne de tramway. Le Mans – Alençon,  la construction du viaduc commence en 1912, les travaux sur la ligne devaient se terminer en 1915 mais la guerre
empêcha l’achèvement de la voie.

Les travaux n’ont jamais repris par la suite et aucun tramway n’est donc passé sur le viaduc.

Celui-ci aujourd’hui est l’occasion d’une agréable promenade et l’on peut y pratiquer le saut à l’élastique.

Informations pratiques pour sauter à l’élastique du viaduc

Le Viaduc de Saint Georges le Gaultier (72 130) près du Mans (dans la Sarthe).Viaduc Saint George le Gaultier

Ce pont traverse la rivière appelée la Vaudelle. Le site de saut à l’élastique le plus proche de Paris.
Les réservations se font uniquement par téléphone (06.73.99.13.36) :

• d’Avril à Octobre ouvert tous les week-ends.

• de Novembre à Mars ouvert le 1er week-end de chaque mois.

Ouvert 7 jours sur 7 toute l’année pour les groupes supérieurs à 15 sauteurs.

Pas de tenue particulière. Pas besoin de certificat médical

Histoire du viaduc de Saint Georges le Gaultier

historique viaduc elastique recordLe 13 juillet 1908, la construction de huit lignes constituant le troisième réseau des tramways est déclarée d’utilité publique (270 kilomètres dont 68 non achevés) : Le Mans-Château-du-Loir, Le Grand-Lucé-Saint-Calais, Foulletourte-La Flèche, Fresnay-sur-Sarthe-Sougé-le-Ganelon, La Ferté-Bernard-Montmirail, Antoigné-Saint-Jean-d’Assé, Mamers-Alençon et Le Mans-Alençon par Ségrie (82 kilomètres).

Le Département de la Sarthe prend à sa charge, comme pour les deux premiers réseaux de 1878 et 1894, les travaux de premier établissement et d’infrastructure. Le Compagnie des Tramways de la Sarthe assure les travaux de superstructure et fournit le matériel roulant.

Ce n’est qu’au cours de l’année 1913, date de l’ouverture du premier tronçon (Le Mans- Marigné), que la décision de faire passer la ligne Le Mans-Alençon par le village de Saint-Georges-le-Gaultier est prise.
La voie y enjambera la vallée de la Vaudelle grâce à un viaduc long de 150 mètres.

Pour réaliser le viaduc, l’entreprise Parenteau d’Angers, en charge du chantier, utilise une technique d’avant-garde : le procédé Hennebique.

Ce procédé, élaboré par François Hennebique vers 1890, est basé sur l’utilisation du fer et du béton armé. La structure est soutenue par d’imposantes piles.

Les deux sections extrêmes de la ligne, Alençon-Assé-le-Boisne et Le Mans-Ségrie, passant par le viaduc, furent mises en service respectivement en 1914 et 1915. La guerre interrompit les travaux de jonction.
Les rails, les matériaux et les hommes furent aussitôt réquisitionnés. Malgré le coût important de la construction, l’ouvrage ne fut jamais utilisé pour sa fonction initiale.

Le viaduc, qui ne reçut jamais de rails et ne vit jamais passer de train, sert aujourd’hui de site privilégié pour la pratique du saut à l’élastique.

Le paradoxe de cette construction le fit baptiser le « viaduc du père Ubu ».

EXPLOREZ L’UNIVERS DU SAUT À L’ÉLASTIQUE

Accès

Coffret Cadeaux

Contact

FAQ

Journées à Thèmes et Enterrement de vie de garçon

Le Club

La sécurité

Le Viaduc

Saint Georges Le Gaultier

Photos Saut Elastique

Vidéos

Présentation de nos sauts

Saut Elastique Grue

Saut D'exception

CONTACT

Contact Elastique Record

Si le goût de l’aventure vous motive au plus haut point, n’hésitez pas à contacter le club grâce aux différents moyens de communication ci-dessous:

SIEGE SOCIAL : Elastique Record - 134 Avenue Du Docteur Jean MAC
72 100 LE MANS

06.73.99.13.36

Nous vous répondrons rapidement et vous trouverons la meilleure solution pour réaliser votre saut à l’élastique.